Category

Féminisme / Gwregelouriezh

Category

Le blog “Histoire en Lutte” animé par des militants antifascistes parisiens a traduit un article du groupe indépendantiste et socialiste Irlandais Eirigi sur le 106eme anniversaire de l’organisation féminine Irlandaise : Cumman na mBan. ( Conseil des femmes Irlandaises ). 

Nous le publions avec leur aimable autorisation. Bretagne-Info.

L’article publié hier sur l’ICA  ( Armée des Citoyens d’Irlande/Irish Citizen Army) abordait le parcours de Constance Markievicz, et donc son engagement dans les rangs de Cumman na mBan. Histoire en lutte en profite donc pour publier ici une traduction du parti Eirigi, à propos du 106ème anniversaire de cette organisation:

Le lancement officiel de Cumman na mBan, a eu lieu il y a 106 ans à l’hôtel Wynn’s de Dublin le 2 Avril 1914. Le lancement était présidé par Agnes O’Farrelly qui à présentée les objectifs de cette nouvelle organisation à la foule rassemblée. A l’origine le mouvement de Cumman na mBan était dominé par les femmes, les sœurs et les familles des leaders les plus connus des Irish Volunteers.

Cumman na mBan a été créé comme une organisation auxiliaire féminine de la nouvelle organisation des Irish Volunteers. Des organisations féministes bien plus radicales existaient alors déjà en Irlande comme, The Irish women’s franchise league et des militantes aux revendications féministes plus radicales étaient présentes dans les rangs de l’Irish Citizen Army.

Deux mois plus tard, John Redmond, membre du Irish Parliamentary Party, exerça son influence sur Cumman na mBan en imposant son choix de 25 personnes à la direction des Irish Volunteers. Peu de temps après le début de la Première Guerre Mondiale, Redmond créa un schisme dans le mouvement des volontaires. Il emmena la majorité de ses partisans dans un nouvelle organisation, les National Volunteers. Redmond prit alors une décision lourde de conséquences pour la vie de milliers d’Irlandais, dans l’espoir que les Britanniques respectent leur promesse d’une relative autonomie de l’Irlande au travers du Home Rule. Ces volontaires ont été envoyé rejoindre les rangs de l’armée britannique et ont versé leurs sangs pour l’empire.

A la différence de l’organisation masculine, la majorité des membres de Cumman na mBan, choisirent de rester aux côtés de l’organisation des Irish volunteers et elles militèrent énergiquement pour décourager et empêcher les engagements dans l’armée britannique. L’organisation ne cessa de grossir et ses membres étaient de plus en plus convaincues de la nécessité d’une rébellion armée contre la présence britannique. Mis à part les combattantes de l’Irish Citizen Army, toutes les autres combattantes présentes dans l’insurrection de Pâques étaient des membres de Cumman na mBan. Après le soulèvement, la proclamation de 1916 fut adoptée par l’organisation et ses militantes jouèrent un rôle vital dans la popularisation des idées républicaines. Les membres de Cumman n mBan seront très actives dans la guerre contre les Blacks and Tans et ensuite dans l’opposition à la contre-révolution.

Pour en savoir plus on passe par ici.