Tag

otan

Browsing

Article de Duarte Correa, Secrétaire aux Relations internationales de l’Union du Peuple Galicien (UPG) composante du BNG ( Bloc National de Galice) , publié dans le quotidien indépendantiste galicien Nós Diario. Merci à Nicolas Maury du blog “Perspectives Communistes” pour la traduction.

Toute personne honnête se réjouit de la défaite de Donald Trump car c’est un coup dur pour les secteurs les plus radicaux de l’extrême droite aux États-Unis, et aussi contre l’opération coordonnée, qui depuis quelques années maintenant cherche à mettre en œuvre son modèle politique dans d’autres zones géographiques.

Mais c’est une chose de se réjouir de la défaite de Trump et une autre de penser qu’une étape progressiste s’ouvre. Pour celles & ceux qui disent que Joe Biden est un président de gauche, la joie ne durera pas trop longtemps. Biden et Trump ne sont pas si différents. Quelques petites nuances les séparent, mais tous les deux sont attachés à l’idée que les États-Unis ont la fonction transcendantale de diriger l’humanité, d’imposer son mode de vie au monde et de défendre les intérêts des secteurs économiques et politiques de l’empire.

Le vaincu Donald Trump restera dans l’histoire comme une anomalie dans le système politique des États-Unis, mais une anomalie avec des composants très typiques de ce pays. Son arrivée à la Maison Blanche n’était pas prévue et sa prestation au cours de ces quatre années a causé quelques maux de tête, plus par les formes et quelques excès que par le fond. De plus, de nombreux analystes s’accordent à dire que sa gestion a permis au système de mettre sur la table de graves problèmes mettant en danger son hégémonie, non par l’action d’un ennemi extérieur réel ou inventé, mais par des dysfonctionnements du système. Trump a dénoncé la mondialisation qui affecte gravement l’industrie nationale et l’emploi en raison de la délocalisation de la production et de la prépondérance du capitalisme spéculatif de Wall Street. Trump a pris des mesures qui ont créé des emplois et amélioré l’économie et, sans son attitude envers Covid-19, il aurait pu remporter les élections. Penser que nous sommes confrontés à la défaite d’un fou est une simplification.

Il est clair que les lignes ont bougées depuis ces quatre années et on verra les premiers pas de Joe Biden lorsqu’il s’installera à la Maison Blanche.

Ni Biden ni Kamala Harris ne sont inconnus. Joe Biden était le vice-président de ce Barack Obama, que l’industrie de la propagande continue de nous vendre à tort comme un afro-américain progressiste libre qui est venu à la présidence vaincre l’establishment. Biden a été coresponsable et parfois exécuteur direct de certaines des politiques les plus agressives d’Obama au cours des dernières décennies, telles que l’expulsion de plus de 3 millions d’immigrant.e.s, le coup d’État en Ukraine ou l’Intervention militaire de l’OTAN en Libye. Kamala Harris est la première femme Afro-américaine a accèder à la vice-présidence après une longue carrière politique, apportant un soutien financier à une partie importante de l’industrie audiovisuelle (WarnerMedia, Walt Disney) et à Silicon valley.

Biden ne réduira pas la mondialisation, tout comme Trump ne l’a pas fait. Mais sa mondialisation sera différente; pour ne pas mettre en péril le pouvoir de l’empire sur la planète, il devra garantir la production aux USA même, en évitant de nouvelles crises internes et l’apparition d’une masse de chômeurs et d’exclus qui sont un terreau fertile pour de dangereuses flambées sociales. Il devra également attirer des segments de la classe ouvrière qui font désormais partie de la base de soutien à Trump.

Il est clair que les formes vont changer, car il est démontré que l’action internationale de Trump, au lieu de consolider le leadership des États-Unis, a permis à son principal adversaire, la Chine, d’améliorer sa position mondiale. Biden tentera d’améliorer les relations dégradées avec l’Union européenne pour l’empêcher d’agir selon ses propres critères, qui pourraient conduire à une rapprochement avec la Russie, comme le souhaite l’Allemagne. Mais les nouvelles formes, avec des partenaires privilégiés, ne visent qu’à consolider l’hégémonie américaine et ne seront pas accompagnées d’un réel changement dans la politique interventionniste traditionnelle en Amérique latine et dans d’autres zones géographiques comme le Moyen-Orient ou l’Afghanistan.

Le collectif Kengred organise le samedi 15 juin une journée de solidarité avec les réfugié.e.s. à la salle des fêtes de Plouaret.

A partir de 15h, projection de 2 films :

  • « Colis Suspect » Documentaire de Sofia Català Vidal et Rosa Pérez Masdeu. « Colis Suspect » est un projet initié par des jeunes journalistes et cinéastes de Barcelone. Il a été récompensé par le Prix de la Première Réalisation au Festival International de Cinéma Méditerranéen de Tétouan (Maroc) et explore les politiques migratoires de l’Union Européenne, qui se nourrissent du discours xénophobe et alimentent le business de la sécurité.
  • « L’intime rencontre, l’inconnu », documentaire présenté par la CAJMA 22 sur le quotidien de familles hébergeant dans la région de Saint-Brieuc.

A partir de 19h : FEST-NOZ de solidarité avec les réfugié·e·s. avec de nombreux chanteurs, sonneurs et groupes de renom.

Possibilité de se restaurer sur place. Le prix est libre.

L’objectif du collectif est de développer le réseau d’aide aux réfugié.e.s dans le pays de Belle-Isle – Bourbriac – Plouaret, de rendre plus visible la lutte pour les réfugié.e.s en Bretagne et d’aider les familles hébergeantes (que ce soit au niveau financier, dans les démarches administratives, juridiques…).

Rejoignez-nous le 15 juin à Plouaret !

Merci de faire passer l’info autour de vous.

Le samedi 1er juin à partir de 20h30, à la salle polyvalente du Cloître St-Thégonnec , aura lieu le 2e fest-noz de soutien à l’école alternative des Monts d’Arrée : le fest-noz kengred (solidarité en langue bretonne). Une restauration sur place sera proposée: un plat traditionnel africain cuisiné par les réfugiés, le fameux poulet yassa. 

Cette seconde initiative, après le succès de la première l’an passé, est l’oeuvre principale de professeurs bénévoles de l’école alternative des Monts d’Arrée. Des bénévoles investis dans le reseau de l’école alternative hébergeant et scolarisant des réfugiés ayant fui leur pays ravagé par la guerre et les dictatures, ravagé par les fascistes de Daesh bien souvent. Notre démarche s’inscrit dans la tradition de terre d’accueil et de solidarité qui existe en Bretagne. Nous oeuvrons à travers la scolarisation des réfugiés à leur intégration dans la société bretonne et à la construction d’un avenir plus serein pour eux. Si notre démarche est résolument humanitaire et emplie de solidarité elle est aussi internationaliste et antifasciste.

Aux côtés des militants de la Gauche Indépendantiste, de Dispac’h (collectif de la jeunesse indépendantiste bretonne) connus en particulier pour leur lutte contre la spéculation immobilière, qui sont investis dans la préparation de cet évènement festif et revendicatif, nous tenons à annoncer que ce rendez-vous du 1er juin lance le début d’une campagne en Bretagne pour l’accueil des migrants et la solidarité au-delà des frontières, en ces temps où le populisme empli de racisme a le vent en poupe en Europe.

Cette campagne se prolongera entre autre par un travail d’information sur le terrain, de réunions publiques et un autre fest-noz à Plouaret le 15 juin. Les profits de ce fest-noz seront reversés à l’école alternative des Monts d’Arrés ainsi qu’au Secours Rouge International, qui contribue au soutien des combattants internationalistes défenseurs de la révolution du Rojava et luttant contre Daesh en fournissant des pansements hémostatiques et à Dispac’h.

A l’initiative de l’organisation internationaliste Basque Askapena de nombreuses structures de gauche ont cosigné un manifeste rappelant la nature de l’Union Européenne à quelques semaines du scrutin. La liste des signataires est là, elle s’allongera vraisemblablement. Le texte a été traduit en breton

En Bretagne le collectif Dispac’h et la Gauche Indépendantiste Breizhistance ont signé l’appel.

Plusieurs organisations sociales, syndicales et politiques en Europe souscrivons à ce manifeste dans lequel nous voulons nous adresser aux travailleurs et aux travailleuses de tout le continent :

Nous rejetons l’Union européenne en tant que structure politico-économique, militaire et culturelle de domination des peuples et de la classe ouvrière, qui vise à maintenir le système capitaliste, impérialiste et patriarcal au profit de quelques-uns.

Nous vivons une époque de fascisme croissant, de racisme et de xénophobie, de machisme et de violences continuelles contre les femmes et les corps dissidents, de fermeture des frontières et de violation des droits individuels et collectifs ; un période d’appauvrissement de la population et de perte du droit du travail, un temps de destruction des territoires et de l’agriculture locale et de pillage des ressources tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’Union européenne, un temps de privatisations et de coupures exigées par le capital, un temps d’exodes migratoires depuis l’intérieur et depuis l’extérieur de l’Union européenne, un temps de répression contre ceux qui se mobilisent, chantent ou écrivent contre le pouvoir établi, un temps de négation du droit à l’autodétermination des peuples, un temps d’intensification des agressions impérialistes de la part des États-Unis d’Amérique, de l’Union européenne et de l’OTAN… En définitive, un temps d’agression contre les peuples et l’ensemble de la classe ouvrière.

Mais nous savons clairement que ce n’est pas une situation conjoncturelle qui se rétablira avec le temps, mais une situation structurelle : la réponse des puissances de l’Union européenne pour continuer à développer et à perpétuer le système d’accumulation capitaliste. L’Union européenne est née précisément pour défendre et maintenir les intérêts des élites européennes, même si on voulait nous montrer un visage amical.

Par conséquent, nous affirmons qu’il n’est pas possible de réformer l’Union européenne afin qu’elle réponde aux intérêts des peuples et des classes populaires. La Troïka, la Commission européenne, l’OTAN, EUROPOL… sont des structures totalement antidémocratiques et le Parlement européen est un organisme inopérant et parasitaire au service des élites et des transnationales. Toute alternative à la démocratisation passera par la déconstruction de l’Union Européenne et la construction d’un modèle d’intégration, qui, au-delà de l’espace géographique actuel, sera basé sur la solidarité et la souveraineté des peuples.

C’est pourquoi, les organisations qui signons ce manifeste appelons à un renforcer la solidarité internationaliste et à commencer ensemble à concevoir une alternative à l’Union européenne, au service des peuples et de la classe ouvrière.

Europe, novembre 2018

A-benn lidañ an 8 a viz Meurzh « Devezh Stourm Etrebroadel evit Gwiriou ar Merc’hed » hon eus dibabet da gemer perzh er c’houlzad « Shengal » da zastum arc’hant evit kas lienennoù hemostatek da stourmerezed YJS (Unvezioù Merc’hed Shengal) ha YPJ (Unvezioù Gwarez ar Merc’hed) e Shengal hag er Rojava.

Petra eo ar c’houlzad Shengal ?

Tapet hon eus an diviz da aroueziñ ar c’houlzad en ur skignañ war un dachenn ledan tre skritelloù ma weler Ivana Hoffman warne. Piv eo Ivana Hoffman ?

Ar stourmerez wregelourez , etrebroadelourez a oa aet d’an anaon 3 bloaz zo, d’ar 7 a viz Meurzh 2015 er stourm enep DAESH er Rojava. Peget zo bet skitellou un tamm pep lec’h e Breizh e Naoned, Roazhon, Gwengamp, Lannuon, Brest ha Kiberen a-benn lakaat war wel ar muiañ ar gwellañ ur c’houlzad a saveito buhezioù.

Ar gasadenn gentañ gant lienennou hemostatek Celox zo erru er Shengal div sizhun zo hag an eil zo war an hent !

Kemerit perzh: pegit pe roit !

Ma fell deoc’h kemer perzh oc’h pedet da bellgargañ ar skritelloù da begañ anezhe e lec’h a garfed. Deuit e darempred ganeomp dre shengalbreizh(at)gmail.com, bez e c’hellit ivez ober un donezon en linenn dre al lec’hienn www.shengal.xyz

Enor da gKendal Breiz

E Karaez e vimp d’ar sadorn 10a viz Meurzh evit rentañ enor d’hor c’hamalad Kendal Breizh (Olier) lazhet er c’hurdistan e Afrin d’an 9 a viz c’hwevrer e-pad ur vombezadeg durk.

Deuit e darempred ganeomp !

Heuliit ac’hanomp dre dTwitter war @shengalbreizh !

Kiberen
Naoned
Lannuon

Une fois de plus, nous pouvons voir à quel point la solidarité et l’antifascisme sont bien ancrés en Bretagne. En ce moment, les nouvelles du Rojava sont inquiétantes avec la menace de l’état fasciste turque le long de la frontière au nord, alors que les combattants kurdes et internationaux sont en pleine lutte contre Daesh pour la libération de territoires et de ville comme Raqqa.

Jusqu’à maintenant les Syrian Democratic Forces parviennent à maintenir libre les territoires sous leur protection et même à gagner du terrain comme dans la ville de Tabqa ou sur le front de Raqqa. C’est pour soutenir les militants révolutionnaires du Rojava que quelques breton-ne-s ont décidé d’organiser un fest-noz. L’argent récolté lors de ce fest-noz servira à venir en aide aux combattants de l’IFB (International Freedom Battalion) et des Syrian Democratic Forces.

Pour être plus précis, des pansements hémostatiques qui servent à stopper les hémorragies dues aux blessures par balles seront achetés et envoyés sur le terrain. Ce fest-noz sera organisé le 3 juin au Cloître-Saint-Thégonnec. Une personne ayant fait le voyage jusqu’au Rojava viendra raconter son expérience à partir de 19h30. Les concerts commenceront à partir de 20h30.

Les organisateurs ont lancé une collecte d’argent sur Internet (https://fr.ulule.com/fest-noz-solidaire/) pour acheter les différentes affaires nécessaires à l’organisation de la soirée. “Nous avons besoin d’un peu d’argent d’avance pour imprimer les affiches, acheter la nourriture, la décoration de la salle ou encore la location d’un barnum, …” nous dit Jarlez, l’un des organisateurs. “Vous écouterez de la bonne musique et vous vous régalerez avec les différents plats préparés par les bénévoles” poursuit Jarlez. Une soirée solidaire dansante et plaisante en perspective !

Visuels de t-shirts proposés sur la page du crowdfunding pour le fest-noz

Ur wech c’hoazh e vez gwelet penaos eo plantet mat ar c’hengred hag ar stourm enepfaskour e Breizh. Keleier Rojava a zo nec’hus er mare-mañ, gant an durked gourdrouzus e-tal-kichen an harz. Ouzhpenn d’o emgann a-enep faskourien ar strollad Daech e tle ar gurded mont da vrezeliñ a-enep faskourien stad Turkia. Neuze, evit prenañ dafar pareañ, un nebeud bretoned ‘neunt dibabet aozañ ur fest-noz. An arc’hant a-bezh a vo implijet evit sikour ar gurded ha stourmerien etrebroadelour an IFB (= International Freedom Battalion, a stourm gant ar Syrian Democratic Forces ‘benn ar fin).

Evit bezañ resisoc’h, lienadoù omeostatik a servij da louzaouiñ ar goulioù a vo prenet ha digaset dezhe. Ar fest-noz-se vo aozet d’an 3 a viz Even er C’hloastr-Plourin hag an aozerien ‘neunt lañset un dastumadeg arc’hant war ar rouedad evit prenañ dafar aozañ :
Evit moulañ ar skritelloù, fardañ ar boued, feurmiñ un deltenn vras ‘meump ezhomm eus un tammig arc’hant en a-raok” eme Jarlez, unan eus an aozerien. “Selaou a reoc’h arzourien a-feson hag e tebroc’h boued lipous“.
Un abardaevezh kengret ha plijus da zont !

T-shirtoù kinniget war ar raktres crowdfunding

Nous diffusons cet appel du « Secours Rouge » de Belgique. Ce texte a également été traduit en breton par « Bretagne en Luttes », qui s’est joint à la campagne tout comme d’autres organisations (liste des participants).

La rédaction de www.bretagne-info.org

 

SOLIDARITÉ RÉVOLUTIONNAIRE AVEC LE ROJAVA
CONTRE DAESH, L’ÉTAT TURC ET LES ÉTATS RÉACTIONNAIRES ET IMPÉRIALISTES.

Au coeur du Moyen-Orient, les populations du Rojava se sont soulevées contre les forces réactionnaires qui oppressent la région depuis des décennies. Après avoir libéré le Rojava de Daesh, les habitants du Rojava et les nombreux révolutionnaires étrangers qui sont venus les soutenir inquiètent à présent les impérialistes américains et l’OTAN, ainsi que les régimes réactionnaires et fascistes du Moyen-Orient : la Turquie, l’Arabie Saoudite et l’Iran. Tous à présent interviennent par bombardements ou ingérence, reproduisant les stratégies qui ont abouti à la création de nombreux groupes islamistes comme Daesh, Al Qaïda ou Al Nosra, des golems qui ont échappé au contrôle des pays capitalistes qui les ont façonnés.

Que ce soit par les attentats meurtriers, par les bombardements de civils, par les arrestations massives de militants révolutionnaires, par les attaques permanentes contre les guérillas populaires ou par les marchandages capitalistes, les ennemis du peuple ont bien du mal à arrêter la lutte de libération qu’ont entreprises les populations du Rojava, du Kurdistan et de tout le Moyen-Orient, et particulièrement les femmes armées du Rojava qui sont le pire cauchemar des islamistes.

Après s’être entourée de ses alliés habituels et historiques : USA, OTAN, Union Européenne, ONU, social-démocrates et régimes réactionnaires, la Turquie a entrepris une large campagne de répression à travers les territoires kurdes en Turquie, en Irak et en Syrie, avec pour objectif prioritaire de saboter les ambitions révolutionnaires des peuples opprimés du Rojava.

Aidons le Bataillon International de Libération qui regroupe des combattants communistes, anarchistes et antifascistes venus défendre le Rojava dans l’esprit des Brigades Internationales de l’Espagne de 1936. Apportons leur un soutien politique et matériel en finançant des pansements hémostatiques. 60% des blessés par balle meurent d’hémorragie en attendant d’être pris en charge : ces pansements stoppent l’hémorragie rapidement et coûtent 40$ l’unité.

Soutien à la lutte pour la révolution des peuples du Rojava et d’ailleurs, contre les islamistes, les USA, l’OTAN et les états réactionnaires !

Stourm_Batailhon_Etrevroadel_Dieubidigezh_Rojava
Combattant(e)s du Bataillon International de libération au Rojava.

PARTICIPEZ A CETTE RÉCOLTE EN ENVOYANT DES DONS :
IBAN : BE09 0016 1210 6957 – BIC : GEBA BE BB – Communication : « Rojava ».

Ou en ligne via Leetchi :
faire-un-don-rojava

A PROPOS DES « PANSEMENTS HÉMOSTATIQUES »

Note : Nous laissons au service médical du Bataillon le choix de la marque et du conditionnement de pansements hémostatiques. Le Celox étant à peu près équivalent à d’autres produits (avec des effets secondaires différents), comme le QuikClot, nous le présentons ici pour donner une idée de ce que désignent les “pansements hémostatiques”.

Le CELOX est un nouveau produit hémostatique d’urgence. Le CELOX peut stopper même les hémorragies potentiellement létales rapidement. Facile à utiliser, très sûr et extrêmement efficace, le CELOX sauve des vies. Mélangé au sang, le Celox forme un gel résistant comme un caillot en moins de 30 secondes. Il agit indépendamment des processus normaux de coagulation de l’organisme. Lors des essais cliniques menés par la Marine US, le Celox a été le seul produit à apporter 100% de survie.

La sécurité du Celox a été testée selon les standards exigeants de classe III du marquage CE. Le Celox est composé de chitosan, catabolisé par le lysozyme, une enzyme humaine, en glucosamine, sucre normalement retrouvé dans l’organisme.
CELOX est indiqué pour toute hémorragie modérée à sévère, les hémorragies artérielles ou veineuses, les plaies superficielles et profondes, les plaies du crâne, de la face et du cou.

L’introduction du Celox dans la plaie stoppe les pertes sanguines grâce à la formation d’un caillot sous forme de gel, par la liaison de Celox sur la surface des érythrocytes.
Les nouvelles versions CELOX Gauze et CELOX Gauze “Z” FOLD combinent l’action des granulés hémostatiques et de la bande pour contrôler la perte de sang qui met directement la vie du patient en danger.

Celox_Rojava_Kengred_Solidarite
Première livraison de Celox.

QU’EST-CE-QUE LE BATAILLON INTERNATIONAL DE LIBÉRATION ?

Le Bataillon International de Libération (International Freedom Battalion, IFB) est un bataillon indépendant composé de révolutionnaires venus de Turquie, d’Europe et d’ailleurs pour défendre la révolution du Rojava en se positionnant comme une force indépendante aux côtés des YPG/YPJ/QSD.

Fondée le 10 juin 2015 à l’initiative du MLKP (Parti Communiste Marxiste-Léniniste en Turquie et au Kurdistan) sur le modèle des Brigades Internationales qui défendaient la révolution espagnole en 1936, elle a été rejointe par plusieurs autres groupes révolutionnaires (Entre autres TKPML/Tikko, MLSPB-DC, RC, TKEP/L, ΕΣΔΑ) communistes et anarchistes, ainsi que par des révolutionnaires non-encartés qui se sont regroupés dans les BÖG (Forces Unies de Libération). Ces groupes et individus sont issus de divers courants politiques de la gauche révolutionnaire : marxisme-léninisme, hoxhaisme, maoïsme, anarchisme, trotskysme, …

Depuis sa fondation, l’IFB a combattu sur tous les fronts du Rojava (à l’exception d’Afrin), aidant les forces kurdes à mettre en échec Daesh et d’autres groupes islamistes actifs dans la région.

International_Freedom_Battalion

LE SECOURS ROUGE DANS CETTE CAMPAGNE : UNE CONTINUITÉ HISTORIQUE

De la même manière que l’engagement des volontaires du Bataillon International de libération au Rojava renvoie à l’expérience des Brigades Internationales en Espagne, l’engagement résolu du Secours rouge international (et ainsi notre section belge) dans l’aide au Bataillon international est dans la continuité de l’aide apportée en 1936-39 par le Secours rouge à l’Espagne républicaine. Le Secours rouge avait notamment financé, fournit le matériel et le personnel d’ambulances et d’hôpitaux pour les combattants antifascistes.

Skoazell_Ruz_Etrevroadel
Le SRI dans la guerre d’Espagne : à gauche des volontaires canadiens, à droite un hôpital militaire.

POUR RECEVOIR DES AUTOCOLLANTS  « SOLIDARITÉ AVEC LE KURDISTAN »

Au mois de septembre 2015, la Gauche Indépendantiste avait sorti quelques autocollants de solidarité avec le Kurdistan, avec slogans en breton, français et kurde !
Il nous en reste encore donc si vous souhaitez en recevoir pour coller par chez vous nous pouvons vous en envoyer (30 autocs + frais d’envoi = 5 €) par courrier.

Cliquez sur l’image pour accéder au lien :
Pegsun_Autocollant_Bretagne_Kurdistan_Contre_Fascisme_Imperialisme

Solidarité avec le Bataillon International de Libération au Rojava from Secours Rouge on Vimeo.

Skignañ a reomp ar galv-mañ troet e brezhoneg gant « Breizh o stourm » evit kemer perzh d’ar c’houlzad sikour lañset gant « Skoazell Ruz / Secours Rouge » eus Bro-Belgia. A-bouez bras eo sikour en un doare pleustrek ar stourmerezed/stourmerien a zo war dachenn Rojava. En ur gemer perzh er c’houlzad-mañ hag en ur reiñ arc’hant dezho ez aio war-raok ar stourm dispac’hel eno hag e vo saveteet buhezioù.

Skipailh www.bretagne-info.org

KENGRED DISPAC’HEL GANT ROJAVA !
A-ENEP DAESH, STAD TURKIA HAG AR STADOÙ KILSTOURMER HAG IMPALAEROUR.

E-kreiz ar Reter-nesañ ez eo savet poblañs Rojava a-enep d’ar galloudoù kilstourm a voug anezhi abaoe degadoù a vloavezhioù. Goude bezañ dieubet Rojava diouzh Daesh, ez eus bremañ bec’h war annezidi Rojava hag an dispac’herien deuet eus an estrenvro da sikour anezho. Aon a reont da impalaerourien ar Stadoù-Unanet hag an OTAN, met ivez d’ar stadoù kilstourmer ha faskour eus ar Reter-nesañ : Turkia, Arabia-Saoudat hag Iran. An holl anezho bremañ a ya da emellout pe da vombeziñ Rojava, oc’h implijout ar memes strategiezhioù hag ar re o deus roet lañs da strolladoù islamour evel Daesh, Al Qaïda pe Al Nosra : « golemoù » a zo deuet a-benn da achapiñ diouzh kontroll ar broadoù kapitalour o doa krouet anezho.

Ha pa vefe dre walldaolioù gwadek, dre vombezadegoù war geodedourien, dre harzadennoù bras a-enep dispac’herien, dre dagadennoù ingal a-enep d’ar gerilha poblel pe dre varc’hadennoù kapitalour o deus poan enebourien ar bobl da lakaat stourm an dieubidigezh da chom a-sav. Ar stourm dieubiñ-se a zo lusket gant poblañs Rojava, Kurdistan, tout ar Reter-nesañ, ha dreist-holl gant merc’hed armet Rojava, gwashañ gwallhuñvre an islamourien.

Goude bezañ tapet harp gant kevredidi boas hag istorel (SUA, OTAN, Unaniezh Europa, ONU, pennoù bras ar sokial-demokratelezh, renadoù kilstourmer) he deus Turkia kroget gant ur c’houlzad moustrerezh a-dreuz douaroù Kurdistan e Turkia, Iraq hag e Siria. Ar pal pennañ a zo herzel ar youl dispac’hel lakaet e pleustr gant pobloù moustret Rojava.

Sikouromp neuze Batailhon Etrebroadel an Dieubidigezh hag a zo ennañ stourmerien komunour, anarkour hag enepfaskour aet da zifenn Rojava diwar skouer Brigadennoù Etrebroadel e stad Spagn e 1936. Harpomp anezho en un doare politikel koulz ha fetis, en ur brenañ dezho bandennoù ha lienennoù hemostatek. 60% eus ar re c’hloazet gant armoù a varv diwar gwadliñvadoù o c’hortoz bezañ kemeret e karg : ar bandennoù-se a sikour da herzel buan-tre ar gwad hag a goust 40$ pep hini.

Kengred gant ar stourm dispac’hel evit pobloù Rojava hag a lec’h all, evit stourm a-enep d’an islamourien, d’ar Stadoù-Unanet, d’an OTAN ha d’ar stadoù kilstourmer !

Stourm_Batailhon_Etrevroadel_Dieubidigezh_Rojava
Stourmerien/Stourmerezed eus Batailhon Etrebroadel an Dieubidigezh, er Rojava

ROIT ARC’HANT EVIT KEMER PERZH D’AR C’HOULZAD KENGRED !


Skrivit « Rojava » en dreuzvankadenn war ar gont-se :
IBAN : BE09 0016 1210 6957 – BIC : GEBA BE BB

Pe neuze roit arc’hant en-linenn war Leetchi o klikañ amañ :

roit-archant-rojava

PETRA EO AL  « LIENENNOÙ HEMOSTATEK » ?

Ar CELOX a zo ur produ hemostatek nevez evit an trummadoù. Ar CELOX a c’hell herzel buan gwadliñvadennoù a c’hellfe bezañ lazhus. Aes eo da implij, sur-tre hag efedus meurbet eo : gallout a ra saveteiñ buhezioù neuze. Ur wech mesket er gwad ez a d’ober ur gaouledenn dindan 30 segondenn. Efedus eo en un doare dizalc’h eus mont en-dro ar gwad er c’horf. Da vare esaeoù klinikel graet gant Marines ar Stadoù-Unanet ez eo bet ar CELOX ar produ nemetañ o saveteiñ 100% eus an dud.
Klikiit amañ evit lenn muioc’h a draoù teknikel war ar CELOX.

Notenn : Lezet e vez servij mezegel ar Batailhon da zibab peseurt merk ha peseurt doare pakadoù a lienennoù hemostatek a vo ar gwellañ evito war an dachenn.

Celox_Rojava_Kengred_Solidarite
Ar pakadoù CELOX kentañ da vezañ kaset war an talbenn.

PETRA EO BATAILHON ETREBROADEL AN DIEUBIDIGEZH ?

Batailhon Etrebroadel an Dieubidigezh (International Freedom Battalion, IFB) a zo ur batailhon dizalc’h ennañ dispac’herien eus Turkia, eus Europa hag eus lec’hioù all. Aet int da zifenn dispac’h Rojava o vezañ un nerzh dizalc’h a stourm a-gevret gant ar YPG/YPJ/QSD.
Krouet eo bet d’an 10 a viz Even 2015 gant ar MLKP (Strollad Komunour Marksour-Leninour eus Turkia ha Kurdistan) diwar skouer Brigadennoù Etrebroadel o doa difennet an dispac’h e stad Spagn e 1936. Abaoe ez eo deuet strolladoù dispac’hel all (en o zouez : TKPML/Tikko, MLSPB-DC, RC, TKEP/L, ΕΣΔΑ), komunourien hag anarkourien, met ivez dispac’herien all hep strollad a zo aet er BÖG (Nerzhioù Unanet an Dieubidigezh). Ar strolladoù hag an hiniennoù-se a zo o tont eus a bep seurt luskadoù eus an tu-kleiz dispac’hel : marksour-leninour, hoxhaour, maoour, anarkour, trotskour, …
Abaoe e grouidigezh en deus Batailhon Etrebroadel an Dieubidigezh stourmet e pep lec’h e Rojava (war-bouez e Afrin), o sikour nerzhioù ar Gurded da skarzhañ Daesh ha strolladoù islamour all er c’horn-bro.

Batailhon_Etrebroadel_Dieubidigezh-01

ISTOR AR « SKOAZELL RUZ ETREBROADEL »

Ar Skoazell Ruz Etrebroadel, dre e gevrenn eus Bro-Belgia, a gemer perzh hiziv an deiz da sikour Batailhon Etrebroadel an Dieubidigezh e Rojava evel ma oa bet graet e 1936-1939 gant Brigadennoù Etrebroadel e stad Spagn. Ar Skoazell Ruz en doa kemeret perzh o reiñ arc’hant, dafar, hag o kas implijidi ambulañsoù hag ospitalioù da vont war an dachenn da sikour ar stourmerien enepfaskour.

Skoazell_Ruz_Etrevroadel
Ar SRE e-pad brezel stad Spagn : a-gleiz tud youlek eus Kanada, a-zehou ospital an arme.

EVIT RESEV PEGSUNIOÙ “KENGRED GANT KURDISTAN”

E miz Gwengolo tremenet en doa an Tu-Kleiz Dizalc’hour lakaet da voullañ pegsunioù kengred gant Kurdistan, skrivet warno e brezhoneg, galleg ha kurdeg !
Chom a ra un toulladig deomp, neuze ma fell deoc’h resevout un nebeut evit pegañ en ho korn-bro e c’hellomp kas deoc’h (30 pegsun + frejoù kas = 5 €) dre an ti-post.

Klikiit war ar skeudenn evit bezañ heñchet gant al liamm :

Pegsun_Autocollant_Bretagne_Kurdistan_Contre_Fascisme_Imperialisme

Solidarité avec le Bataillon International de Libération au Rojava from Secours Rouge on Vimeo.

Dans le cadre de la journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques le 17 avril, la gauche indépendantiste (Breizhistance IS) organise un rassemblement devant le consulat américain à 19h pour exiger la libération de George Ibrahim Abdallah ainsi que celle de tous les prisonniers politiques.

George Ibrahim Abdallah a « fêté » il y a quelque jours ses 63 ans, dont 30 ans passés dans les geôles françaises. Libérable depuis 15 ans, l’état français refuse de relâché le militant révolutionnaire libanais sous les pressions américaines et israéliennes car il n’a pas renoncé à son engagement communiste anti-impérialiste et anticolonialiste. Cet engagement l’a mené à s’engager aux côté des résistants du FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine) dès 1971 et a participer en 1979 à la création du FARL (Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise) dont il dirigea les opérations dans l’état français. Arrêté en 1984 par la DST il fut condamné à la réclusion à perpétuité et maintenu en détention depuis, chaque demande de libération échouant face au véto américain. A ce sujet la DST a déclaré en 2007 « Personnalité emblématique de la lutte antisioniste, la libération de Georges Abdallah constituerait sans nul doute, au Liban, un événement. Il sera probablement fêté comme un héros à son retour dans son pays, mais aussi par différentes mouvances engagées dans la lutte révolutionnaire ». Mais le cas de George Ibrahim Abdallah n’est pas isolé. Dans l’état français comme dans les autres pays impérialistes, la répression est de plus en plus forte à l’encontre des masses populaires. Toujours plus de militants corses, basques, bretons, français, kurdes, turcs … sont envoyés en prison et la situation des prisonniers politiques se dégradent : dispersion, isolement, éloignement, aggravation des conditions de vie, élargissement de peines infligées … cherchant à anéantir nos camarades en tant que personnes et militants politiques. Leurs libération dépend de notre mobilisation et de notre capacité à fédérer la solidarité internationale pour les prisonniers politiques révolutionnaires. Voila pourquoi la Gauche indépendantiste appelle l’ensemble des organisations et militants progressistes à se rassembler devant le Consulat américain le 17 avril à 19h pour exiger la libération de tous les prisonniers politiques.

«Ensemble, Camarades, nous vaincrons, et ce n’est qu’ensemble que nous vaincrons». (G.I. Abdallah)

Pour en savoir plus : LIBERONS GEORGES

georges_ibrahim_abdallah