Category

Brezhoneg / Articles en Breton

Category
Marc LeFur député UMP
Marc LeFur député UMP

Breizhistance.PSB a appris avec amusement que Marc LeFur (député UMP de la 3e circonscription des Côtes d’Armor et vice président de l’assemblée nationale française) s’impatientait du manque flagrant d’enthousiasme de Frédéric Mitterand à participer à l’ élaboration une d’ éventuelle loi sur les langues dites régionales.Nous souhaitons rappeler simplement qu’aucune initiative majeure et sérieuse n’a jamais émergée depuis Paris pour garantir à la langue bretonne un avenir comme langue vivante. A chaque fois ce sont les Bretons qui ont crée leurs propres solutions: écoles immersives, formation pour adultes, place de la langue bretonne dans la signalétique routière, édition, radios de pays…
Il n’y a rien à attendre de Paris !

Le combat pour la langue bretonne est indissociable du combat pour un pouvoir politique breton. Seul un parlement breton pourrait édicter des lois adaptées à la réalité bretonne sur ce sujet comme sur d’autres.Les élections régionales seront sans doute l’occasion de le dire. En attendant cette échéance en en attendant que Marc Lefur et ses amis de droite comme de gauche le comprennent, sans douter de la bonne volonté des uns ou des autres, nous appelons à soutenir les initiatives locales comme celle des parents d’élèves de l’école de Bruz qui marcheront samedi 05 décembre à partir de 10h30 pour remettre aux autorités éducatives les inscriptions pour la filière publique bilingue de cette commune dont l’administration française tente de limiter la croissance malgré la volonté des parents d’élèves.

Pour Breizhistance-PSB Thomas Baudoux le 1er décembre 2009

Rendez-vous samedi à 10h30 devant l’école Jacques Prévert à Bruz.

Brezhoneg :mann ebet da c’hortoz a-berzh Pariz !

Moursc’hoarzet o deus izili Breizhistance/Strollad Sokialour Breizh p’o doa desket e oa hegaset Marc Le Fur (kannad UMP Aodoù an Arvor ha bezprezidant bodadeg vroadel bro-c’hall) peogwir ne oa tamm pres ebet war-a-seblant gant Frederic Miterrand evit kemer perzh en ur raktres lezenn all diwar-benn ar yezhoù a vez graet « rannvroel » anezho gant tud zo.
Fellout a ra deomp adlavaret n’eus ket bet morse diwanet tamm intrudu sirius ebet e Pariz evit reiñ d’ar brezhoneg un dazont a yezh vev.
Bep tro ez eo ar Vretoned o unan o deus kavet an diskoulmoù : skolioù dre soubidigezh, kelenn d’an dud deuet, brezhoneg war vord an hentoù, embann, chadennoù skingomz…
N’eus mann ebet da c’hortoz a-berzh Pariz !
Ne c’heller ket distagañ ar stourm evit ar brezhoneg eus an hini evit sevel ur galloud politikel e Breizh.
N’eus nemet ur parlamant renet gant ar vretoned a c’hello sevel lezennoù a zerefe gant hor bro ma vefe evit ar brezhoneg pe evit traoù all.
Moarvat e c’hellimp embann kement-se da vare an dilennadegoù rannvro.
En ur c’hortoz kement se hag en ur c’hortoz e vefe komprenet gant Marc Le Fur hag e vignoned eus an tu-dehoù pe eus an tu-kleiz, hag hep kaout douetañs eus youl vat pep hini e c’halvomp da harpañ an intrudoù lec’hel evel hini kerent Bruz a gerzho d’ar sadorn 5 a viz Kerzu adalek 10e30 evit reiñ d’an deskadurezh gall roll ar vugale enskrivet e hentenn divyezhek ar gumun a vez nac’het he gwir da zioren gant melestradurezh ar Frañs.

Evit Breizhistance-SSB : Thomas Baudoux d’ar 1añ a viz Kerzu 2009

Emgav disadorn da 10e30 skol-vamm Jacques Prévert e BRUZ