Category

Actualité / Keloù

Category

Le comité nantais BREIZHISTANCE se réjouit que puisse se tenir en Bretagne un forum mondial des droits de l’homme, dont la quatrième édition se déroulera du 28 juin au 1er juillet à Nantes. Comme pour chaque édition de ce forum, voulu, financé et administré par la région Pays de la Loire et Nantes Metropole en particulier, un rassemblement aura lieu le lundi 28 juin à 17h30 devant la Cité des Congrès, pour rappeler que le peuple Breton a des Droits politiques et humains.

Devant le forum à Nantes, 30 juin 2008
Devant le forum à Nantes, 30 juin 2008

Alors qu’en 2008, l’une des thématiques du forum était « la démocratie et la gouvernance locales », cette année « Identités et minorités », « le droit du travail face à la crise », « la liberté d’opinion et d’expression » seront les thèmes abordés. Nous ne pouvons que douter de la réalité et de l’indépendance de ce forum et d’au moins certains de ses débats à la vue de ses partenaires ( Nantes Métropole / communauté urbaine de Nantes, Région des Pays de la Loire, Département de Loire-Atlantique et Ville de Nantes).

Comment ceux-ci peuvent-ils être crédibles quant à la problématique du travail dans le cadre de la mondialisation alors, que les dirigeants PSF de des administrations sont co-responsables avec les partis de droite de la dérégulation financière, de la mise en place d’une Europe des marchés et donc de la crise ?

Comment peut être crédible la région dites des Pays de Loire sur la question des « minorités » alors que son existence même a pour but d’annihiler toute émancipation culturelle et politique de la Bretagne en niant et détruisant l’identité bretonne du pays nantais. Tache menée de manière particulièrement offensive et dispendieuse par son président Jacques Auxiette.

Comment peuvent être crédibles des dirigeants politiques français sur cette question des minorités alors que l’Etat français n’a jamais signée intégralement la charte universelle des droits de l’Homme, ni celle du droits des enfants car certains articles garantissent les droits collectifs des peuples minorisés. Ne parlons pas de la charte européenne des minorités culturelles, ni celle des langues. Là elles sont intégralement non ratifiées !

Quant à la démocratie, comment Jean Marc Ayrault et Jacques Auxiette peut en parler alors qu’il bloque la tenue d’un référendum démocratique concernant la réunification. Qu’ils ne disent rien quant au déni de démocratie de la ratification par lui et la majorité des députés du traité constitutionnel européen, malgré le non au référendum, que Jean-Marc Ayrault impose de manière arbitraire son projet pharaonique d’aéroport, non écologique, financièrement catastrophique et complètement dépassé ?

Nous attendons que sur chacun de ces points, ces élus mettent en adéquations leurs beaux discours avec leurs actes !